Bandeau LOCVS SOLVTVS Brimborions
   xylakaviens

fbb aah xyljack.net

 
 

<!> Certaines images peuvent manquer pendant le remplacement du format jpg  par png 

Oyiwen ed tanemert_______Page mise à jour le 9 janvier 2018 vers 09h20 TUC    

Annexe VIII : Dans le cabinet des curiosités

        
Sommaire de l'annexe :
 
 
Le lycée
 10- Pot pourri
 1- Des plaques et des tags      a - Les paradis artificiels
 2- Deuxième bureau      b - En voiture !
 3- Des effectifs mouvants      c - Quinze ans après
 4- Tempête pour un local      d - Il s'en est fallu d'un cheveu
 
Les personnages
      e - Encore quelques images, pour la route
 5- Un travailleur semi-clandestin
Les intrigues
 6- Moreau, Gérard Moreau 11- On m'a vu ce que vous êtes…
 7- Berger, père et fils 12- Et Dieu, dans tout ça ?
 8- Barthélémy Ber…urier ? 13- Fondus enchaînés narratifs
 9- Stan : racines et trajets 14- Chronologie des épisodes
 

À travers le miroir

 15- Grains de sable
 17- Plaisanteries pour initiés 16- Quelle coïncidence !
 18- Fiction et réalité 

1- Des plaques et des tags
a) la plaque d'entrée
 
 
  q  dans les deux premiers épisodes   aa
 
_______w  dans les épisodes suivants   aa
plaque d'entrée

b) plaques d'escalier
 
plaque d'escalier
c) le mur tagué

En €14Le film, les deux pans de mur que taguent Stan et Barth devant la caméra de Constant (puis qu'ils doivent nettoyer le lendemain) sont censés être ceux qui jouxtent le portail du lycée, à droite ; pourtant, les deux espaces tagués q   sont beaucoup plus larges que ceux que l'on peut voir lorsque la caméra suit un personnage sur le trottoir w  ; de plus, lors du mouvement de caméra initial, on constate que la partie qu'ils taguent est bordée à droite par une porte d'immeuble puis une vitrine de magasin, et non par une série ininterrompue de fenêtres. En fait, la scène a dû être tournée une centaine de mètres plus loin, à l'autre extrémité du mur e .

 
mur tagué
2- Deuxième bureau

Sans vouloir retourner le couteau dans la plaie de la secrétaire mystérieuse, il faut bien constater que le secrétariat du lycée Ronsard reste invisible ; par ailleurs, on verra que les fonctions de censeur (= proviseur-adjoint) et de surveillant général (= CPE) sont confondues dans la personne de Gérard Moreau.


Très logiquement, donc, l'administration du lycée occupe deux bureaux. Comme souvent, les choses sont claires tant qu'on s'en tient aux grandes lignes, plus complexes quand on veut entrer dans le détail ou être un peu plus complet.
NB- pour éviter toute équivoque, bureau s'appliquera ici seulement à la pièce, le meuble étant désigné par table.


Le plan ci-contre indique la géographie des deux pièces ; comme on peut le voir, elles sont contiguës, situées au fond d'un (court) couloir ; elles ont en commun la présence de portes de communication et (ce qui n'apparaît pas sur le plan) d'un bandeau vitré en haut de la cloison qui les sépare du couloir ; seules différences :

  • la pièce du fond porte une plaque PROVISEUR et dispose de deux fenêtres séparées par un pan de mur ;
  • l'autre est marquée CENSEUR et (légèrement plus étroite) dispose d'une baie centrale.
 Deux bureaux

Première complication :
ces deux locaux ont connu, au fil des épisodes, deux aménagements nettement différents     a a a
  Aménagement   qAménagement   w
Tabledevant la (ou les) fenêtre(s)le long de la cloison de gauche
Murspeinture clairepeinture plus foncée
Portespeintes en griscapitonnées


soit à peu près ceci, pour l'aménagement q   a a a

 
Placer le curseur de la souris sur l'image
______pour afficher l'aménagement w   a a a

 

 
 
 
 

Deuxième complication à l'intérieur de la première :
le passage de  q  à  w ne s'est fait ni en même temps
ni dans le même ordre pour les deux bureaux :

Aménagement 1Aménagement 2


 Épisodes  aa01-0203041012152425-4546-50 
 BureauxProviseureqTable :  q
Murs/portes : w
  w            w           w 
Censeur  q           q          q w         w

Encore quelques remarques et statistiques :


  1. la préoccupation première du cadreur et du réalisateur n'étant pas de fournir une vue exhaustive des lieux dans chaque scène, il est parfois difficile de déterminer avec certitude dans lequel des deux bureaux on se trouve ;
  2. il ne faut pas trop compter sur l'occupant du lieu pour en décider, car dans sept épisodes (au moins), Moreau et la proviseure s'y trouvent en même temps, et dans trois ou quatre autres, Moreau occupe le bureau de la proviseure ou vice-versa ;
  3. au total, vingt-neuf épisodes (soit 56 %) incluent au moins une scène dans l'un ou l'autre des deux bureaux ;
  4. Moreau y est présent (seul ou avec la proviseure) dans tous à l'exception de €02Marine ;
  5. Lozin y est présente (seule ou avec Moreau) dans quatre épisodes, Lavalette, dans six ;
  6. trois épisodes (€01 à €03Stan baby-sitter) n'ont de scène que dans le bureau de la proviseure ;
  7. trois épisodes (€12Voyances, €24La maladie de Barth et €45La censure) ont au moins une scène dans chacun des deux bureaux.

Il reste à évoquer une scène un peu bizarre, en €12Voyances. Situation déjà particulière à plus d'un titre :

  1. on n'a pas vu la proviseure depuis €04Harcèlement (et une seule scène a eu pour cadre un bureau, celui de Moreau, en €10Confusions) ;
  2. vers le début de cet épisode 12 (à partir de 06:50), Barth (accompagné de Constant) va dans le bureau de Moreau pour y signaler le vol dont il a été victime ; Moreau n'est pas là, et les deux garçons (restés dans l'embrasure de la porte) sont reçus par une inconnue ; quand Barth lui demande si elle est la nouvelle secrétaire, elle se présente comme la proviseure, successeure de Lozin ;
  3. à ce moment, Moreau entre par la porte de communication, venant du bureau voisin, et va vers sa table ;
  4. sur la table se trouvent diverses maquettes d'avion, qu'il essaie de ranger (ou au moins de dissimuler).

Mais le plus surprenant a lieu juste avant et après le dernier élément ci-dessus :


Ce Gégé !  comme aurait pu dire Mathias.


3- Des effectifs mouvants

Il n'y a rien d'extraordinaire à ce qu'une élève rejoigne ou quitte un établissement en cours d'année scolaire, mais le phénomène semble particulièrement fréquent dans la série ; cette impression est accentuée par l'ambiguïté entre arrivée/départ d'une élève et présence/absence d'un personnage dans l'épisode.

Dans le meilleur des cas (du point de vue de la technique narrative classique), les entrées ou sorties sont annoncées, expliquées, montrées et/ou commentées : Marine annonce son départ pour Limoges, en parle avec Constant et il est encore question d'elle plus tard à diverses reprises.

Mais il arrive aussi que les choses se passent de façon plus brutale, et Bertrand en offre l'un des plus beaux exemples : durant les sept premiers épisodes (qui s'étalent sur plus d'un mois), il n'existe pas : on ne le voit pas et personne ne parle de lui ; puis il surgit en €08La poudre aux yeux, où tout se passe comme s'il avait toujours été là (personne n'évoque à son sujet une arrivée ou même un retour) ; après quoi, jusqu'à €21Un jeu cruel (ce qui représente deux à trois mois), il est à nouveau invisible, et personne n'en dit le moindre mot, jusqu'à sa réapparition comme délégué de classe.

Le tableau ne peut que refléter ces fluctuations :

Légende :   ¶   
µ   
 
 
€   
~   
personnage
mouvement : entrée = première apparition dans un épisode
mouvement : abs = disparition puis retour
mouvement : sortie = dernier épisode de la série où l'on voit le personnage
numéro de l'épisode
accompagnement narratif, explications ;
     ini = déjà présente quand la série commence ;
     fin = encore présente quand la série se termine ;
     surgit = le personnage était absent de tous les épisodes précédents ;
     s'évapore = le personnage n'apparaît plus dans aucun épisode ultérieur.
Les mouvements sans justifications sont en ocre.

Élèves d'autres classes   (classement suivant la chronologie des entrées )
___µ___~ ~
  Chloéentrée
sortie
€03Stan baby-sitter
€16Saint-Valentin
sœur d'Alizé ; voir plus bas
s'évapore  (1)
  Gaëlentrée
abs
sortie
€10Confusions
€11Le retour-15
€26Vérités ou mensonges
surgit - élève de Terminale ;
absence non expliquée ;

absence puis disparition largement commentées.
  Lolaentrée
sortie
€15Concours de circonstances
€32La journée de la femme
surgit - responsable du journal du lycée, classe inconnue
s'évapore
  Pradier (2)entrée
sortie
€10Confusionssurgit
s'évapore
  Vanessaentrée
abs
sortie
 
€22Partir, revenir
€23Usurpation d'identité-37
€38L'épreuve de français
 
surgit - élève de Terminale, amie de Bertrand
absence inexpliquée

retour expliqué : laisser le champ libre à sa mère
sortie plausible : ne revient plus au lycée après le bac
  Èveentrée
sortie
€33Dérapage
€52Les lauréats
surgit - élève de Première S, a un rendez-vous avec Barth
fin
  Damienentrée
sortie
€44Au pied du mur
€50Ma mère
se présente lui-même comme nouveau dans l'établissement
s'évapore

Élèves de Première L (puis Terminale L)   (classement suivant l'ordre alphabétique des prénoms)
___µ___~ ~
  Adèleentrée
sortie
€01
€02Marine
ini
partie au Japon avec ses parents, envoie des cartes postales
  Alizéentrée
abs
sortie
€03Stan baby-sitter
€18Place Blanche
€52Les lauréats
arrive des États-Unis avec sa famille ; présentée par le professeur d'anglais
souffre d'une intoxication alimentaire
fin
  Barthentrée
abs
abs
sortie
€01
€40Echec et mat
€48Tel père tel fils-49
€52Les lauréats
ini
absence inexpliquée
est en « vacances prolongées » (à un festival de musique électronique)
fin
  Bertrandentrée
abs
retour
abs
sortie
€08La poudre aux yeux
€09Bac blanc-20
€21Un jeu cruel
€39La Rentrée-41
€52Les lauréats
surgit - traité comme un élève habituel de la classe
absence inexpliquée
ressurgit, en compagnie de Mathias (délégué de classe en €25Rien ne sert de courir et €36Révisions)
absence inexpliquée (s'occupe de son père ?)

fin
  Constantentrée
abs
passage
retour
sortie
€01
€23Usurpation d'identité
€30La vie continue
€38L'épreuve de français
€45La censure
ini
part étudier le cinéma aux États-Unis
revient pour quelques jours lors de l'enterrement de Gaël
explique à Stan les raisons de son retour
s'évapore (3)
  Éloïseentrée
sortie
€24La maladie de Barth
€26Vérités ou mensonges
voir Jade ci-dessous
s'évapore, bien qu'étant la meilleure amie de Jade
  Geoffroy (4)entrée
sortie
€04Harcèlementarrivée inexpliquée et présence très surprenante
départ volontaire + exclusion vraisemblable
  Inèsentrée
abs
sortie
€01
€21Un jeu cruel-26
€32La journée de la femme
ini
est hospitalisée à la suite d'un accident de scooter
part vivre avec sa mère en province
  Jadeentrée
 
sortie
€22Partir, revenir
 
€52Les lauréats
élève de 1ère S comme Éloïse, visible avant de rejoindre la 1ère L
     où elles sont présentées par Salmi, en €25Rien ne sert de courir
fin
  Julietteentrée
 
sortie
€39La Rentrée
 
€50Ma mère
son arrivée coïncide avec la rentrée de la Terminale L
     et Mathias se félicite de voir de nouvelles têtes
s'évapore
  Marineentrée
abs
retour
sortie
€01
€12Voyances-20
€21Un jeu cruel
€23Usurpation d'identité
ini
va rejoindre sa mère à Limoges
explique ses raisons
repart chez sa mère
  Mathiasentrée
sortie
€21Un jeu cruel
€52Les lauréats
surgit - traité immédiatement comme un élève habituel de la classe
fin
  Stanentrée
abs
abs
passage
varia
sortie
€01
€21Un jeu cruel
€39La Rentrée
€40Echec et mat
€41Duelles-51
€52Les lauréats
ini
hospitalisé après un accident de scooter
parti étudier à Londres
revient pour Jade ; est exclu définitivement du lycée
présent ensuite dans les seuls épisodes dont il est le héros
fin

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ Notes ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
(1)   on peut supposer qu'elle est repartie aux États-Unis avec ses parents, alors qu'Alizé est restée chez sa tante Claudia. Mais il est étrange qu'Alizé n'y fasse aucune allusion quand, en €52Les lauréats, elle annonce à Barth (le chouchou de Chloé) qu'elle va passer quelques jours avec ses parents aux États-Unis, puis quand elle l'appelle au téléphone depuis New-York.
(2)  seul élève sans prénom connu ; dans cet unique épisode où il apparaît, on ne le voit jamais en classe (seulement dans le bureau de Moreau, à l'entrée du lycée et dans un escalier) ; il est vrai qu'en €36Révisions, Bertrand (en tant que délégué) annonce que le conseil de classe a demandé son redoublement en même temps que celui de Barth ; mais peut-être le scénariste a-t-il confondu conseil de classe et conseil de la vie lycéenne.
(3)   en €48Tel père tel fils (début du dernier trimestre de la Terminale), Moreau déplore l'absence de Barth (en vacances prolongées) et de Constant qui suit des cours de cinéma ; cela explique son absence, mais signifie aussi qu'il est toujours élève de Ronsard, où il devrait passer le bac ; or, à partir de €49Star système et notamment en €52Les lauréats, tout se passe comme s'il n'avait jamais existé : parmi ses camarades, personne ne parle de lui quand toutes prennent connaissance de leurs résultats ; dans sa famille, tout se passe comme si Stan était fils unique ; et, pour finir, rien à son sujet au dîner des Sacripants ; pourtant, co-auteur du faux rendez-vous avec Fabiani, complice de Mathias dans le coup de la perruque, Constant y aurait eu sa place autant et plus que Jade (dont la bonne conduite a été rarement prise en défaut) ou que Stan (qui n'est plus élève de Ronsard).
(4)  comme pour Pradier, on peut hésiter sur la classe de Geoffroy ; mais, en une occasion, il entre en cours dans la même salle qu'Alizé, Inès et Marine.

4- Tempête pour un local

Histoire instructive que celle du local mis par le lycée à la disposition de Stan et de ses amies pour leur association.

  1. a) une partie des professeurs se met en grève (pour obtenir des classes moins chargées) ;
           b) dans le même temps, le local de l'association de Stan est fermé (en attendant sa mise aux normes) ;
  2. Stan (avec Barth et Ève) se joint donc aux grévistes, ceux-ci incluant dans leurs revendications la réouverture du local ;
  3. Moreau, pour semer la division,
        a) propose à Stan un nouveau local (nettement mieux que l'ancien), en échange de l'abandon de la grève ; Stan refuse et continue à soutenir les grévistes ;
        b) fait la même proposition aux autres membres de l'association, qui l'acceptent à une très large majorité (notamment Alizé et Jade) ;
  4. après discussion, professeurs grévistes et administration aboutissent à un accord, dans lequel l'association ne dispose plus d'aucun local.
Ainsi,   
  • celles et ceux qui (comme Stan) avaient fait confiance aux adultes grévistes (Salmi) se retrouvent lâchées ;
  • celles et ceux qui (comme Alizé et Jade) avaient fait confiance aux adultes non grévistes (Lavalette et Moreau) se retrouvent trahies.

5- Un travailleur semi-clandestin

Bien qu'il apparaisse dans une vingtaine d'épisodes et ait, au total, un rôle plus important que celui de la voyante ou même que Doudou, Jean-Louis, le surveillant, ne figure dans aucun générique d'aucun épisode ; seule la fiche de Wikipédia permet de savoir que le rôle est interprété par Alain Astresse.


NB- il semble jouer aussi le rôle du Père Noël hargneux, si l'on s'en rapporte à ces copies d'écran    a a aPère Noël ou surveillant ?

6- Moreau, Gérard Moreau

Il y a loin du méchant qui porte plainte contre Barth malgré les promesses de sa supérieure hiérarchique au gentil qui n'hésite pas à mentir pour éviter à Bertrand des ennuis avec la police.

On s'en tiendra donc à quelques points particuliers.


M** bienheureux
 
Placer la souris sur l'image pour voir M** furieux
 Moreau qui ritMoreau qui gronde

7- Berger, père et fils

Rappelons les faits qui précèdent le début de la série, tels qu'on peut les établir d'après les dialogues :

Pour la suite, si l'on considère les épisodes de la série,

Paul Berger

Il revient en €11Le retour ; si Marie est prête à revivre avec lui, Barth s'y oppose d'abord farouchement, avec notamment cet échange significatif, quand il doit expliquer pourquoi il a quitté sa mère pour venir vivre seul dans sa piaule :
B — Elle vivait avec un type que je supportais pas… […] maman, elle a jamais eu de chance avec les mecs.
P — C'était quel genre, ce mec ?
B — Ton genre, à peu de choses près.

Puis il accepte plus ou moins la situation (voir plus bas) ; les dernières images de Paul Berger dans cet épisode du « Retour » le montrent avec son fils, qui lui dit : Si j'ai bien compris, tu partiras plus. Si tu le fais, je vais te chercher.

En €13Meilleurs vœux, Paul Berger fait encore deux apparitions, dans la chambre de son fils : la première pour le dîner du 31 décembre auquel Barth a invité ses parents ; la scène se termine quand son père sort de la pièce pour aller chercher ses cadeaux ; pour la deuxième, quelques jours plus tard, il vient à nouveau voir Barth (toujours avec l'intention de faire la paix) mais l'arrivée de Pauline interrompt leur discussion, et il quitte les lieux.

Certes, rien de ce qui précède ne peut être qualifié de curieux ; il en va un peu autrement de la suite, puisque Paul Berger ne reparaîtra plus dans aucun épisode et qu'il ne sera plus jamais question de lui qu'indirectement :

Surprenant « retour » à la situation des tout premiers épisodes. Paul Berger est-il reparti au Brésil, oubliant ses promesses de l'épisode €11Le retour ? est-il simplement resté quelque part en province ? son fils est-il alors allé le chercher, à un moment ou à un autre ?

Barth

Là encore, le mal-être de Barth n'a rien d'une curiosité , mais on peut regarder d'un œil un peu plus détaché une situation et des personnages purement imaginaires.

Il faudra le coup de théâtre de €50Ma mère pour que Barth s'apaise - mais on ignore tout de ce qui arrivera une fois que François Maupin sera venu s'installer chez sa mère.


8- Barthélémy Ber…urier ?

Bien sûr, Barth est le fils de Paul, pas celui d'Alexandre-Benoît. Mais il a quand même quelques traits en commun avec l'adjoint de San Antonio, au moins dans trois domaines :

a) le langage

De toutes les élèves, c'est certainement celui qui prend le plus de liberté avec la norme linguistique ou (avers de la médaille) fait preuve de la plus grande inventivité.

b) la logique

Elle aussi peut prendre des formes assez inattendues :

c) le sexe
  1. Comme activité obsessionnelle, dont il se plaint à son psy, mais aussi à Alizé, à Mathias et même à Fabiani, dans des formules du genre  Je suis une bête ! […] je suis détraqué sexuel […] sex addict, comme disent les Américains.
  2. Mais aussi comme appendice ; et c'est Lola qui (pour se venger d'avoir été appelée Pauline ) s'approche le plus près du Mammouth quand elle décrit Barth à ses camarades (en €23Usurpation d'identité) :  Il a un sexe énorme […] rien que de le voir, c'est terrifiant !
  3. Pour conclure, une phrase qui résume le personnage ; en €39La Rentrée, après avoir vu (ou cru voir) passer une jeune fille en bunny girl dans le couloir : — Oh ! putain ! J'me suis tapé une hallu !

9- Stan : racines et trajets
a) ses origines

Sa quête d'identité traverse toute la série, et sert d'épine dorsale à deux épisodes : €05L'adoption pour sa mère, €51Trahison pour son père. Or chacune de ces deux recherches (couronnées de succès, au moins en partie) pose des questions :

•   sa mère

En €05L'adoption, Anne-Marie de Courbel révèle à Stan que sa mère naturelle s'appelle Coralie Zem ; Stan part donc à la recherche des Coralie Zem et finit par recontrer Nadia, sa demi-sœur, qui lui apprend que leur mère est morte quelques mois auparavant ; mais ce scénario bien huilé repose sur un tour de passe-passe : en effet, quel était le patronyme de Coralie lorsqu'elle a accouché ?

  1. logiquement, celui du père naturel de Stan, si elle l'avait épousé,
  2. ou alors son nom de jeune fille ;
  3. ce ne pouvait être Zem que si Coralie avait déjà épousé ce dernier avant la naissance de Stan ; mais Nadia affirme que son propre père ignore tout de cette naissance, et la réaction de Zem quand Stan vient le voir à la sortie du chantier (en €14Le film) va dans le même sens.

Il y a donc tout lieu de penser que Coralie ne s'appelait pas Zem quand Stan est né ; que Louis de Courbel ait pu connaître le nom de la jeune femme est déjà anormal (il est vrai qu'avec ses relations…) ; mais comment peut-il connaître le nom qu'elle n'a pris que plus tard ?

C'est vrai que si Stan n'avait pas disposé du nom actuel de sa mère (comme Alizé en évoque l'hypothèse quand Stan lui annonce qu'il connaît le nom de sa mère mais qu'il lui faut encore trouver son adresse), l'histoire se serait arrêtée là, sans Nadia ni loubards.

•   son père

Le problème est le même que le précédent, mais avec encore plus de grincement : que Sabrina Marchandais ait pu obtenir communication puis faire une copie du dossier d'un repris de justice, rien de trop surprenant (même si c'est de façon illégale, comme elle-même l'indique) ; mais comment a-t-elle pu connaître le nom du père biologique de Stan ? Comment retrouver le [nom du]  père d'un enfant quand

  1. la mère a accouché sous X,
  2. la mère est ensuite décédée,
  3. le père (selon Nadia rapportant les confidences de sa mère) ignorait jusqu'à l'existence de ce fils ?

Reste une piste - mais de quelle valeur ? quand Stan prend connaissance du dossier de son père, on peut apercevoir la fiche de renseignement de ce dernier ; des moyens techniques limités ne m'ont permetis d'en déchiffrer que quelques éléments : patronyme terminé par NO, né à Rome et mort à Palaiseau. Simple question : s'agit-il d'une fiche créée pour le personnage (donc fausse dans la vie réelle  mais vraie pour la série) ou d'une quelconque fiche réelle  (donc vraie dans la vie mais fausse pour la série) ?

b) ses déplacements

Au fil des épisodes, le personnage utilise divers moyens de transport :

 de €01 à €04Harcèlement à pied (avec un intermède rollers en €03Stan baby-sitter)
 en €05L'adoption & €06Le producteur scooter rouge à baldaquin
 de €07Comme un grand à €12Voyances à pied
 de €13Meilleurs vœux à €16Saint-Valentin scooter gris
 de €17Le fait accompli à €19Le bulletin à pied
 en €20Liaison interdite  scooter gris
 en €21Un jeu cruel  [hospitalisé à la suite d'un accident de scooter]
 de €22Partir, revenir à €27Sous-location à pied (avec un intermède moto en €24La maladie de Barth et voiture familiale en €27Sous-location)
 de €28Pour le pire et le meilleur à €37Une semaine mouvementée vélo
 de €39La Rentrée à €51Trahison à pied (avec un intermède voiture en €43Crise d'identité)
 en €52Les lauréats vélo

10- Pot pourri
a- Les paradis artificiels
  1. La drogue : comme le dit Alizé à ses parents en €16Saint-Valentin, les seuls qui fument de vrais pétards […], c'est vous. Et en effet, le seul joint que l'on puisse voir, c'est celui que les époux Guillaume partagent avec leur ami Fred. Pour le reste, on ne trouve qu'une allusion (l'activité de dealer  de Vincent) et des imitations (herbe de Provence pour apaiser Chloé, thé pour piéger Logier). Plus quelques évocations fumeuses de Moreau (restes de sa virée à Katmandou ?), qui est toujours prêt à voir du hhhäsch à la source de ce qui ne tourne pas rond (comme Barth en fait l'expérience en €39La Rentrée et Alizé, en €42Le mal par le mal).
  2. le tabac : sauf omission, il est presque totalement absent de la série : aucun des personnages, même éphémère, ne fume, prise ou chique ; deux allusions seulement : l'une est banale, c'est un cendrier mal vidé dans la brasserie des Guérin ; l'autre est plus inattendue : en €02Marine, Jeanne Lavor, préparant l'interrogation prévue pour punir les élèves de 1ère L, ouvre ce qui ne peut être qu'un étui à cigarettes, constate qu'il est vide, hésite quelques instants et sort de la maison en disant à Marine Je vais au tabac, je reviens tout de suite ; quand on sait que Marine profitera de cette absence pour copier et divulguer à ses camarades le texte de l'interrogation, entraînant son exclusion temporaire, celle de Barth et le départ de sa mère, on se dit que bien des choses peuvent tenir à quelques brins de tabac.
  3. l'alcool jouit d'un statut nettement plus accommodant. Anne-Marie de Courbel peut bien dire à ses fils que l'alcool, c'est pas une solution, ça résout pas les problèmes, il n'en arrose pas moins nombre de scènes : whisky et tequila, justement, avec Constant ; Château-Chayette avec Stan et Doudou ; mais sutout champagne, pour les fêtes (comme en €13Meilleurs vœux ou €15Concours de circonstances) et même pour célébrer la victoire des élèves au football (cf. le cadeau de Moreau, ci-dessus). Et, comme certaines ne prêchent pas vraiment d'exemple, Stan peut dire de sa mère en €29Arrestation : elle est pétée !

b- En voiture !

Certes, la voiture n'est pas un thème essentiel de la série, mais elle a visiblement un rôle bien défini, comme marqueur du monde des adultes et d'un certain pouvoir. Il suffit de considérer qui est vu (ou doit être imaginé) au volant pour s'en faire une idée.

Parmi les hommes :

Sans doute moins nombreuses, les conductrices n'en sont pas moins symptomatiques :

À l'opposé, les lycéennes vont presque toutes à pied, en train ou bien se font véhiculer.
Les exceptions n'en sont que plus intéressantes :


c- Quinze ans après
  1.  Pour une petite promenade avec GoogleStreet  devant ce qui fut le lycée Ronsard, cliquer sur ce lien, qui mène droit
    ____face au fameux portail.
  2.  Pour entrer dans la cour (toujours avec GoogleStreet ), vous pouvez essayer cette adresse ; quand tout se passe bien,
    ____au départ, on surplombe le boulevard Péreire avec à gauche, la place de Wagram et à droite, une flèche rouge indiquant
    ____le 73 ; le portail (ancien 71) est juste entre les deux. Ensuite,
    _____{bouton gauche} pour déplacer la vue
    _____[Ctrl]+{bouton gauche} pour la faire pivoter en (quasi) 3d.

d- Il s'en est fallu d'un cheveu…

Alizé et Constant :
 
___placer le curseur de la souris sur l'image
_____pour faire pousser les cheveux___a a a

 
 
 
 
 
  e- Encore quelques images, pour la route
au débutplus tard


Qui croirait que cette femme altière
___mette la table en dansant ?
Placer la souris sur l'image…
 
 Regards mystérieux,
___mystère du regard
Placer la souris sur l'image…
 _____Le début de notre aventure…
_________Souvenirs…

_____Placer la souris sur l'image…
altièrefofollemystèremystèrenotre aventurenotre aventure


11- On m'a vu ce que vous êtes

Assurément, cette série aurait pu plaire au Corneille des Stances à Marquise car la différence d'âge entre deux personnages engagés dans une liaison amoureuse ou sentimentale y est un thème récurrent.

NB- ce tableau ratisse très large, de Laura et Stan (dont on peut suivre une partie des ébats amoureux) à Alizé et Hervé Perrin (dont la « relation » n'a jamais existé que dans l'imagination de Jade). Il était tentant d'établir un classement ou des distinctions ; mais, dans nombre de cas, il est impossible de déterminer la nature exacte des relations ; de toutes façons, ce qui importe le plus ici est l'image que donnent les deux protagonistes et le regard que les autres portent sur cette liaison (et là, Corneille n'aurait pas toujours apprécié).

Une jeuneun moins jeune  Un jeuneune moins jeune
AlizéHervé PerrinBertrandChristina
InèsJulienLucie
JadeDominique LogierConstantBarbara
LuciePère de BertrandMarie Berger
MarineChristopherFrançois Maupin
PaulineDanMathiasTania
Jean-MarcStanLaura

12- Et Dieu, dans tout ça ?

Bien sûr, il n'y a pas de raison pour que la religion soit un thème récurrent dans une série tournant autour de lycéennes de l'enseignement public et laïque. Mais il aurait pu y avoir un aumônier à Ronsard, ou bien un cousin Bergeret protonotaire apostolique chez les Courbel ; or on peut noter que la religion n'est évoquée qu'en de rares occasions - sans connotation particulièrement favorable :

a) bouddhismeb) catholicismec) Aucune autre religion n'est évoquée.

13- Fondus enchaînés narratifs

Il s'agit d'une scène dont la fin se fond dans le début de la suivante, l'une étant généralement le récit ou le commentaire de l'autre, mais selon des modalités variables.

On peut en rapprocher le cas, un peu différent, où un personnage lisant silencieusement un texte, c'est la voix de l'auteure du texte que l'on entend, comme en €25Rien ne sert de courir, quand Gaël lit le journal de Jade.


14- Chronologie des épisodes

La chronologie de la série est à la fois simple dans son ensemble (deux années scolaires consécutives, soit vingt-et-un mois à cheval sur trois années civiles) et floue dans le détail : seul €13Meilleurs vœux peut être fixé de façon précise (dernière semaine de décembre de la première année) ; quelques autres épisodes peuvent être placés (plus ou moins précisément) en fonction du calendrier scolaire ou d'un événement particulier – ce sont ceux dont le numéro a été indiqué ci-dessous ; pour le reste, il faut se contenter d'approximations, représentées par les points.


01•••••••09•••13• • ••    •19•••23•••••• ••••••••38 39   •47   ••    •51  52
octnovdécjanfévmarsavrmaijuinjl/aoseptoctnovdécjanfévmarsavrmaijuin

15- Grains de sable

On ne peut pas vraiment (ou pas toujours) parler de contradiction, mais à tout le moins d'inattendu.

NB- Les éléments sont classés dans l'ordre des épisodes, à l'exception des deux premiers qui ne se rapportent pas à un épisode particulier.

€€
Dans l'ensemble de la série, les scènes d'intérieur sont précédées par un mouvement de caméra allant, dans la rue, du rez-de-chaussée aux fenêtres de la pièce ; mais, s'agissant de la chambre de Barth, l'extérieur ne correspond visiblement pas à l'intérieur :
 
extérieur
€€
Image récurrente à l'effet étrange : au fur
et à mesure que la rame de métro avance
sur le pont, des lampes semblent s'allumer
sur le bas de sa caisse, mais en glissant
dessus, sans avancer elles-mêmes avec
les voitures    a a a
rame de métro
€02MarineDans tout l'épisode, Lozin et Salmi tutoient Adèle et Marine, et Lozin appelle les garçons par leur prénom ; or partout ailleurs (voir l'Annexe V - Identités et appellations), les adultes du lycée vouvoient les élèves (c'est notamment le cas en €01 et €04Harcèlement, où Lozin vouvoie Marine et appelle Barth Berger) ; pourtant, ces trois épisodes ont le même dialoguiste (Stéphane Keller).
€05L'adoptionLors de sa deuxième visite chez les Zem, Stan gare son scooter en plein milieu de la rue ; bien sûr, la voie ne semble pas très fréquentée, mais il y a quand même quelques voitures garées - le long du trottoir, elles.
€06Le producteurBarth rend deux fois à Stan l'argent qu'il est censé lui devoir, pour solde de tout compte :
  1. lors d'un rendez-vous qu'il lui a donné dans une petite rue,
  2. en présence de toutes, à la porte du lycée.
€08La poudre aux yeuxBarth rencontre Alexia (future Pauline) et l'invite chez les Courbel, en se faisant passer auprès d'elle pour Stan ; pendant son séjour dans l'appartement, Alexia vole une bague d'Anne-Marie de Courbel. Le surlendemain, Barth, après avoir tout avoué, dit à Stan qu'il ne sait pas comment joindre la jeune fille et qu'il ne la reverra sans doute jamais ; or, un peu plus tard, Alexia vient elle-même le voir dans sa chambre ; certes, elle connaissait l'identité réelle de Barth (elle avait trouvé une carte au nom de Barthélémy Berger dans la chemise qu'il lui avait prêtée) ; mais comment a-t-elle pu connaître son adresse - évidemment absente de l'annuaire ?
€11Le retourDans la cour du lycée, Moreau discute avec Paul Berger en attendant la sortie des élèves ; quand Barth arrive, Moreau dit à son interlocuteur : Tiens ! voilà Berger.
Voilà votre fils ou Voilà Barthélémy auraient quand même paru plus naturels.
€12VoyancesLa voyante propose à Inès des cassettes destinées à l'aider dans le manipulement des cartes ; le nom souligné est inconnu des principaux dictionnaires (à qui manipulation semble suffire), mais on le trouve parfois, notamment dans l'expression manipulement énergétique [ou des énergies], dans le domaine de l'ésotérisme ; on reste donc en famille.
€16Saint-ValentinParlant de Constant qui a eu un comportement osé avec la mère de Barth, Stan dit à ce dernier :
- Imagine-le, il aurait pu t'appeler beau-papa.
C'est plutôt, à l'inverse, Barth qui aurait pu appeler Constant « mon cher beau-père ».
€18Place BlancheStan dit J'aurais pu rester dans mon seizième natal. Peu probable que Coralie ait accouché entre Auteuil et Passy.
€18Place BlancheQuand Moreau explique à Pauline (recrutée comme surveillante) qui est Barth, il ajoute : Surveille-le de près. Quel sens donner à ce tutoiement ? À moins qu'il ne s'agisse d'un défaut de la bande sonore, d'autant qu'il lui dit peu après Vous avez l'instinct !.
€19Le bulletinOlivia invite Moreau à l'anniversaire de son père ; c'est un peu inattendu, puisque, dans l'épisode €17Le fait accompli, sa mère vivait avec André Guérin, chez qui la mère et la fille habitaient.
€20Liaison interdite
Inès va faire du baby-sitting chez Julien, qui dessine des mangas. Alors qu'elle s'apprête à partir, Julien va chercher et lui montre ce dessin     a a a
      Inès se dit stupéfaite de la ressemblance qu'elle découvre.
      Pourtant, il suffit de placer le curseur de la souris sur le dessin pour voir le décor de la pièce où elle se trouve avec, à gauche, le même en grand sur un mur, et à droite, toujours le même (en un peu plus petit) sur un autre mur.
 MangaManga
€26Vérités ou mensongesRevault ou Révault ? Moreau l'annonce comme Paul Revault, ses livres ont aussi PAUL REVAULT pour auteur (comme le générique 3, d'ailleurs), Stan et sa propre épouse l'appellent pareillement Revault, mais Barth, Jade, Gaël et Alizé parlent de Révault.
€26Vérités ou mensongesPaul Revault présente Alizé à sa femme comme une de ses élèves du collège Ronsard.
€30La vie continueÀ Stan et Barth qui s'étonnent du manque de vitalité de Mathias, Bertrand explique :
la mère, elle est complètement folle, le père, il est sourd [voir €48Tel père tel fils…] et il ajoute : ils sont pires que les miens !
Or madame Rousseau est morte quelques années auparavant.
€31Tout un romanDans son interview à la radio, Pauline dit qu'Olivier (son troisième homme) est un artiste-peintre ; quand Barth et Thierry le rencontrent, on a plutôt affaire à un jeune cadre.
€31Tout un romanPour justifier son retard, Barth explique à Moreau que Pauline vient de publier un livre ; pour enfoncer le clou, il ajoute : « D'ailleurs, vous la connaissez ! », ce à quoi Moreau répond : « Je pense bien. » Et en effet, en €18Place Blanche, Moreau avait recruté la jeune femme comme surveillante (ainsi qu'il est déjà mentionné plus haut) ; mais il ne peut la connaître que sous sa véritable identité : Aurélie Onsange (que Barth ignore encore, d'ailleurs).
€32La journée de la femme
 
 
€33Dérapage
Étrange ou inquiétant : en €32La journée de la femme, Alizé propose à Vincent de faire un coup avec (ou pour) lui, en volant des ordinateurs : En les vendant en pièces détachées, on peut se faire un paquet de fric. Y a qu'à rentrer au lycée et se servir. C'est génial, non ?
Or dans l'épisode suivant, Moreau annonce que deux ordinateurs ont été volés en plein jour - mais aucun lien n'est établi (ni par Alizé ni par le scénario) entre les deux épisodes.
€33DérapageOn entend Barth lire le message qu'il envoie à l'association de Stan, après son agression ; plus tard, on voit Stan lire ce message ; or, si la première phrase est identique, la suite diverge :
  • Barth disait Elles m'ont rien volé. Juste pour le fun.
  • alors qu'on peut lire Ils ne m'ont rien volé. Ils m'ont juste cassé la gueule.

Il est vrai que plus tard, il dira (en voix extérieure, pas pendant qu'il est en train de taper le message) :
Stan, j't'ai pas tout dit. Je me suis fait agresser par des filles, une bande de nanas.

€33DérapageToujours à propos des messages de Barth consécutifs à son agression, vers la fin de l'épisode, Stan (qui ignore encore que c'est Barth qui se cache sous le pseudonyme de Stéph) lit son dernier message : Se venger, est-ce que c'est la solution ? Est-ce qu'après, je retrouverai ma vie d'avant, ma petit vie bien tranquille ?

Et c'est là qu'il comprend qu'il a à faire à Barth, ce qu'il explique ensuite à Jade :
Lis ça. Il m'a dit exactement la même phrase hier soir.

Or cette phrase, nous avons en effet entendu Barth la prononcer, mais c'était quand celui-ci envoyait son message, jamais pendant les rencontres entre Barth et Stan.

€35Machinationles mystères de la caravane enrubannée
a) personne (ni parmi le personnel du lycée ni parmi les voisins) n'a remarqué l'entrée de la caravane et la manœuvre dans la cour puis sa mise sur cale suivie du démontage des roues, pas plus que leur remise en place quelques jours après ; pourtant, quand Barth a escaladé le mur pour aller dormir dans les combles (activité nettement plus discrète), des riverains du lycée l'ont vu et signalé à Moreau ;
b) les roues sont remises en place une nuit et tous (Moreau en tête) le constatent en arrivant au lycée, le matin suivant ; Moreau organise aussitôt la sortie de la caravane, qui est attachée à l'arrière de sa voiture - en plein jour    a a a
 
or quand l'attelage franchit le portail, en présence de tous les élèves, il fait nuit, et les feux des deux véhicules sont allumés - comme on peut le constater en plaçant le curseur de la souris sur la photo.
 Manœuvre de jourSortie de nuit
€36RévisionsAlizé et la capote : en €33Dérapage, elle s'apprêtait à faire l'amour avec Vincent, mais le manque de préservatif les en a empêchés ; elle en a discuté ensuite avec Jade, qui a accepté de lui en procurer. Or, en €36Révisions, Alizé coupe en petits morceaux l'unique préservatif - dont Jade et Stan avaient besoin.
€38L'épreuve de français
  1. Vanessa demande à Barth de lui prêter sa chambre puisqu'il est « retourné chez [sa] mère ; donc [sa] piaule est libre » - et Barth lui donne les clés. Mais en €36Révisions, il était revenu chez sa mère justement parce qu'il ne pouvait plus payer le loyer de la chambre…
  2. Vanessa justifie sa demande en expliquant qu'une grève de RER l'empêcherait d'être le lendemain à l'heure pour le bac ; mais le bac en question (que passent Barth et les autres) est l'épreuve de français de 1ère ; or Vanessa est en Terminale.
€38L'épreuve de françaisle séjour de Constant aux États-Unis
sa durée paraît singulièrement brève. En effet,
  1. il quitte la France à la fin de €23Usurpation d'identité ; comme €19Le bulletin (Le bulletin, fin du deuxième trimestre scolaire) se situe au plus tôt début mars, son départ ne peut pas avoir lieu avant la mi-mars.
  2. Or il est de retour à la veille du bac, donc fin juin ; ainsi, son « année » d'étude outre-Atlantique aura duré moins de trois mois et demi.
         Il est vrai que son frère le bat (là encore…) puisque Stan, lycéen à Londres pendant l'épisode de La Rentrée (€39La Rentrée), est de retour à Paris dès le début de l'épisode suivant.
€40Echec et mat
  1. S'adressant à Stan qui demande à être réintégré,
    Lavalette lui dit :___Moreau m'a tout expliqué.
    ___Étrange façon, pour un proviseur, de parler de
    son adjoint à un élève.
     
  2. Pendant cette discussion, Jean-Louis ouvre
    la porte pour demander une entrevue ; mais l'image
    manque visiblement de bon sens_______a a a
Porte s'ouvrant à l'envers
€43Crise d'identitéq  Ève avait rédigé un devoir de philo pour Barth. Après une dispute, elle le donne à Bertrand ; plus tard, Barth fouille dans le sac de Bertrand, prend le devoir, remplace Bertrand Rousseau par Barthélémy Berger puis remet les feuilles à leur place ; pas très moral, mais rien d'illogique jusque-là ;
w  au cours suivant, la professeure reproche à Bertrand d'avoir placé des citations très malvenues dans son devoir ; Barth finit par avouer que c'est lui qui les a rajoutées dans la copie de Bertrand ; pourquoi pas ? mais c'est en contradiction avec q.
€44Au pied du murBertrand attend un appel téléphonique de Damien ; son mobile sonne et, regardant l'écran, il dit : C'est lui.
Or Damien, par principe de précaution, n'a pas de mobile et appelle d'une cabine téléphonique.
€45La censureLa une du journal du lycée est une photo de sept élèves de 1ère L posant nus ; problème : comment montrer (pour convaincre le public de la série qu'on ose tout) sans laisser voir (parce que TF1 à 19 h n'est pas PinkTV à minuit) ?
  1. lors de la séance de prise des photos, pour les premiers clichés où les élèves sont en slip ou en culotte, la caméra fait le va-et-vient entre Christopher et ses modèles ; mais pour la dernière photo, où les élèves enlèvent le bas, la caméra reste fixée sur le photographe ;
  2. dans le journal du lycée, la photo est barrée d'un cache blanc à bonne hauteur mais (si on en croit ce que Constant dit à son père), ce cache serait amovible. Sur le papier, pas à l'écran.
€45La censure
Pour s'expliquer sur cette même photo, Constant est interviewé à la porte du lycée.
 
q  Lors du direct (quand on voit l'enregistrement de l'interview), Constant se trouve au milieu du portail, avec la cour du lycée derrière lui, répondant à la journaliste qui lui fait face en tournant, elle, le dos à la rue.     a a a
 
w  Mais quand on suit le reportage diffusé à la télévision, Constant est au bord du trottoir, tournant le dos à la rue, avec la journaliste à côté de lui. Placer le curseur de la souris sur l'image pour voir le résultat.
enregistrementdiffusion
€50Ma mèrePour ne pas rencontrer Ève qui vient d'arriver chez Alizé, Bertrand sort par la fenêtre ; un peu plus tard, il explique : C'est un petit rez-de-chaussée. Mais ce qu'on peut voir à travers la fenêtre du palier (ou, en €42Le mal par le mal, celles de l'appartement lui-même) indique plutôt un bon premier étage.

16- Quelle coïncidence !

Bien sûr, sans coup de pouce du hasard, pas de cœur qui bat, pas de coup de théâtre, pas de roman ni de série télévisée. C'est pourquoi, quand on voit Moreau sortir du sex-shop juste quand Stan entreprend d'y entrer avec Constant, on ne peut que « marcher », sans se demander combien de chances sur cent il y avait qu'une telle rencontre se produisît. Mais chaque coup de cette sorte doit respecter une sorte d'équilibre entre probabilité et vraisemblance : c'est le hasard qui fait que Jade arrive au terrain de tir à balles de peinture juste quand Stan embrasse Sabrina, mais chacun des éléments pris séparément reste normal ou prévisible ou logique. Il y a cependant trois cas où cet équilibre semble rompu :

  1. En €01, Adèle et son père, qui marchent dans la rue, s'arrêtent au bord du trottoir (pour une raison inconnue) ; à ce moment précis, Laura et Stan passent en voiture et s'arrêtent juste à leur hauteur (pour une raison inconnue), si bien qu'Adèle peut voir Stan caresser le menton de Laura.
  2. En €08La poudre aux yeux, Constant entre dans un café (quelconque) ; pendant qu'il est en train de boire, Marine et Bertrand passent dans cette même rue (quelconque) et s'arrêtent juste devant la vitre du bar pour s'embrasser, sous ses yeux.
  3. À ces deux situations dramatiques, on peut en ajouter une troisième (déjà évoquée plus haut), qui a l'excuse de l'humour : en €31Tout un roman, Bertrand (en vêtements féminins), Stan et Barth entrent dans un café, apparemment choisi au hasard, et y jouent la comédie de la femme près d'accoucher, criant : Vite ! un médecin ! . Et c'est Moreau qui arrive.

17- Plaisanteries pour initiés

Par définition, ces clins d'œil doivent nous avoir échappé. Quelques-uns pourtant sont suffisamment appuyés pour crever l'écran :


18- Fiction et réalité

Quelques allers et retours entre noms ou prénoms des personnages et noms ou prénoms des interprètes :


Barthélémy Berger
  Guillaume Delorme
Bertrand Rousseau
  Nicolas Berger-Vachon
 
 
Gaël Venturi
  Xavier Lafitte
Ève
Gaëlle Segard
Alizé Guillaume
Marie Mouté
Barthélémy Berger
Guillaume Delorme

 
Marie Berger
Myriem Roussel
Alizé Guillaume
Marie Mouté
Marine Lavor
Louise Monot
Adèle Walberg
Marine Danaux

 
Alice Condroyer
Laurette Fugain
Irène Walter
Alice Taglioni
Ève
Gaëlle Segard
Anna
Ève Craquelin

 
Juliette
Zoé Nonn
cousine Bergeret
Juliette Nonn
Olivia
Nathalie Fensie
Dolorès Goldix
Olivia del Rio

 
Mehdi
Lyèce Boukhitine
le policier
Mehdi El Glaoui
Thierry Perron
Malo
prof. d'EPS
Thierry Pietra

 
  

 
Plan du site  &   Mentions légales___Site éclos sur Skyrock, développé avec Axiatel  et mûri sur Strato.com____© 2015-2018 - XylonAkau